[Aller au menu]

Développement durable

Haut de page

Mais qu'est-ce que c'est ?

Source : adequations.org

C'est le rapport Brundtland qui pose la définition du développement durable comme étant "un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs".

Le développement durable doit permettre un équilibre entre le social, l'économique et l'environnemental. Ce n'est qu'en prenant en compte ces trois éléments que l'on pourra parler d'un développement durable. Pour cela, il faut respecter certains principes :

  • une solidarité entre tous les membres de la société
  • la participation afin de sensibiliser tous les acteurs (collectivités, entreprises et citoyens)
  • une gouvernance participative
  • une évaluation permanente afin d'améliorer sans cesse les projets

Haut de page

Petit historique

Dès la fin des années 60, la prise de conscience suite aux drames écologiques causés par les activités humaines émerge sur la scène publique. La multiplication d'évènements catastrophiques (marée noire, pluie acide...) révèle la capacité destructrice de l'homme vis-à-vis de son environnement. Ces préoccupations sont rapidement doublées de la montée d'un discours très critique envers la société industrielle basée sur la croissance économique. Pour autant l'industrialisation du 20ème siècle n'a pas permis de réduire les inégalités, au contraire, on s'accorde à dire qu'elles se sont creusées.

La publication du célèbre rapport "Halte à la croissance" par le club de Rome en 1972 et l'un des tournants décisifs dans l'émergence du développement durable. Ce travail de chercheur du MIT (Massachussets Institute of Technology) montre l'incompatibilité entre un système basé sur la croissance éternelle et les limites d"un monde fini, notre planète.
La même année se déroule à Stockholm le sommet des Nations Unies sur l'environnement humain. Pour la première fois au niveau international, des débats ont lieu sur les questions liées à l'environnement et au développement. Si la conférence peut-être considérée comme un échec au seul regard des résultats obtenus (peu d'engagement concret), elle a permis en réalité de poser les bases d'une réflexion sur un autre mode de développement.
Suite au grand mouvement de Stockholm naît le concept d'écodéveloppement (ou développement écologique), qui ne connaîtra malheureusement pas le succès escompté du fait notamment d'un contexte mondial tourné vers les préoccupations liées aux deux chocs pétroliers de 1973 et 1979.

C'est le rapport "Notre avenir à tous" présentait en 1987 par la présidente de la Commission Mondiale sur l'environnement et le développement, Madame Gro Harlem Brundtland, qui va contribuer à faire connaître la notion de développement durable. Il affirme en substance la nécessité d'un développement, notamment au sud, compatible avec la préservation écologique de la planète et de ses ressources et prenant en compte les générations futures et les populations les plus pauvres particulièrement pénalisées par les dégradations écologiques.

Haut de page