[Aller au menu]

Projet de carrière "Sogiex"

Non au projet de carrière de sables et graviers

La Ville de Martignas a décidé de s’opposer fermement au projet d’exploitation d’une carrière de sables et graviers, située sur St Médard en Jalles, à la sortie de Martignas (côté Établissements Dassault). La Ville de Martignas vient d’émettre un avis défavorable, lors du Conseil Municipal de septembre. Les élus invitent les habitants à se mobiliser en masse pour marquer leur désapprobation, en participant à l’enquête publique qui aura lieu du 28 septembre au 28 octobre et en signant une pétition.

Haut de page

3 questions au Maire, Michel Vernejoul

EN QUOI CONSISTE CE PROJET DE CARRIÈRE ?

Le projet de la société Sogiex est de défricher 37 hectares, d’implanter une installation de traitement de matériaux par lavage et criblage afin d’exploiter une carrière de sables et de graviers. Elle souhaite l’installer au lieu-dit « Menespley » à Saint-Médard-en-Jalles : la zone choisie par l’entreprise est située à l’extrêmité de l’avenue des Martyrs de la Résistance immédiatement après le panneau de sortie de ville de Martignas.

POURQUOI ÊTES-VOUS OPPOSÉS À CE PROJET ?

Tout comme les villes voisines de St Médard et de Mérignac, Martignas vient d’émettre un avis défavorable face à ce projet qui menace notre cadre de vie, lors du Conseil Municipal du 22 septembre. En effet, une telle carrière aurait un impact considérable sur le trafic routier : il pourrait y avoir jusqu’à 80 passages de poids-lourds de 44 tonnes par jour, sur un réseau routier inadapté à un tel trafic. Sans parler des nuisances olfactives et auditives induites par tant de camions ainsi que l’émission de poussières et de boues sur les chaussées et les abords des routes. En outre, l’avenue des Martyrs est un axe très fréquenté par les collégiens : un afflux de camions n’est donc pas souhaitable, pour
des raisons de sécurité. Ce projet est également incompatible avec notre souhait d’imaginer un nouveau centre-ville. Enfin, le site d’implantation est situé en plein dans la zone naturelle et forestière de Martignas, à moins de 200 mètres de la zone classée « Natura 2000 », et à 2.3 km d’une Zone Naturelle d’Intérêt Écologique Faunistique et Floristique. L’activité se situerait en zone rouge du Plan de Prévention des Risques Incendies et feu de forêts. Il est donc impensable qu’un tel projet voit le jour dans ces conditions !

QUE DEMANDEZ-VOUS AUX MARTIGNASSAIS ?

Mon rôle est d’informer les Martignassais de cette situation. Si, comme moi, ils considèrent que ce projet est nuisible au cadre de vie, je les invite à exprimer leur avis dans le cadre de l’enquête publique qui aura lieu du 28 septembre au 28 octobre 2016. Pour cela, ils doivent se rendre à la Mairie de St Médard en Jalles et remplir le registre des avis. Je les invite aussi à participer à une pétition avant le 21 octobre. La mobilisation de chacun est essentielle pour mettre fin à ce projet.

Haut de page

Permanences du commissaire enquêteur

Le commissaire enquêteur sera présent à la mairie de Saint-Médard-en-Jalles les jours suivants :

  • mercredi 28 septembre de 8h30 à 12h30 (salle Marianne) ;
  • vendredi 7 octobre de 14h30 à 17h30 (salle Marianne) ;
  • samedi 8 octobre de 9h à 12h (salle municipale annexe 1) ;
  • lundi 10 octobre de 14h à 17h30 (salle Marianne) ;
  • vendredi 21 octobre de 14h à 17h30 (salle Marianne) ;
  • samedi 22 octobre de 9h à 12h (salle municipale annexe 1) ;
  • vendredi 28 octobre de 13h30 à 17h30 (salle Marianne).

À la fin de l’enquête, le rapport et les conclusions du commissaire-enquêteur seront consultables pendant un an, à la mairie de Saint-Médard-en-Jalles, à la Direction Départementale des Territoires et de la Mer et sur le site Internet de la préfecture : www.gironde.gouv.fr/Publications/Publications-Légales.

Haut de page